Le bon état d’esprit

Même si le travail d’ingénierie de formation est parfait, si la communication autour de la formation est efficace, il n’en demeure pas moins que l’apprentissage ne se fera que si l’apprenant démarre la formation avec le bon état d’esprit. A mon sens, le principal est de se placer comme acteur de sa formation plutôt que spectateur.

La modalité fait finalement peu de différences, si ce n’est que le distantiel nécessite une plus grande curiosité pour apprendre avec d’autres moyens et outils (et une plus grande tolérance à leur dysfonctionnement !) ainsi qu’une bonne organisation pour suivre la formation chez soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *